Spectacle numérique

Projet
EVA

Spectacle numérique

Nous sommes les fils et les filles de l’électricité


Projet EVA
mercredi 11 mars à 20 h—Petit Théâtre du Vieux Noranda

Représentation à 20h et 21h

SOIRÉE PRÉSENTÉE PAR HYDRO-QUÉBEC

EN COLLABORATION AVEC LE PETIT THÉATRE

Alliant performance, spectacle vivant participatif et arts numériques, “Nous sommes les fils et les filles de l’électricité”  constitue une proposition interdisciplinaire radicale. Dans un espace plongé dans l’obscurité, les visages des membres du public sont éclairés par un ensemble de pico-projecteurs. La tête de chacun est ainsi coupée de son corps et disposée de manière à ce que le regard de chacun porte sur l’autre. Dans cet environnement, les visages des spectateurs sont illuminés et modifiés par des projections vidéos. Des instructions comportementales sont données aux spectateurs afin de permettre le développement d’une trame narrative où ces derniers deviennent les membres de cette communauté fictive. Jouant chacun son propre rôle, les membres du public exploreront les thèmes de l’identité personnelle et culturelle, du devenir collectif et politique à travers le filtre de la dynamique du pouvoir. À travers une esthétique et un déploiement technologique évoquant les expériences de manipulations mentales sous psychotropes mises en place par la CIA dans les années 50, NSFFDE implique son public dans une mise en scène déroutante afin de le reprogrammer.

Achetez vos billets
Projet EVA

Formé d’Étienne Grenier et de Simon Laroche, tous deux artistes, concepteurs en médias interactifs et enseignants, Projet EVA est un collectif qui produit des installations et des performances en art numérique depuis 2003, et ce, à l’échelle internationale.

Les œuvres de Projet EVA explorent les relations qui se tissent entre le public, son environnement et la médiatisation de ce dernier au sein de dispositifs technologiques. Le collectif s’intéresse principalement aux effets soustractifs que peuvent produire l’appareillage techno-médiatique sur l’expérience humaine, à l’empiètement du virtuel sur le champ de la réalité et à son inscription dans la cité. Derrière l’emploi de logiciels faits sur mesure, d’automates et de machineries diverses se dessine en filigrane un questionnement visant à comprendre l’impact qu’a la technologie sur la construction de nos réalités sociales et psychologiques ainsi que sur notre cadre de vie.

Projet EVA est né d’un désir de créer des œuvres critiques, expérimentales et transgressives.