Conférence

Jean-Pierre
Tardif,
Hydro-Québec

Conférence

Comment Hydro-Québec se prépare-t-elle à la transition énergétique ?


Jean-Pierre Tardif, Hydro-Québec
vendredi 13 mars à 11 h 30—Centre des Congrès

Le monde de l’énergie est en perpétuel changement, particulièrement en cette période de transition énergétique. Le domaine de l’énergie électrique n’y fait pas exception, même si au Québec la quasi-totalité de notre électricité est produite avec des énergies renouvelables. Le modèle classique au Québec peut se résumer ainsi : votre fournisseur d’électricité vous livre de l’énergie électrique à la maison et vous la consommez comme et quand vous le voulez. Peu importe l’endroit où vous vivez au Québec et toujours au même prix par kilowattheure consommé. Et ce, peu importe le moment de la journée. Ceci est en train de changer avec l’avènement de technologies où des objets branchés à des applications permettent d’améliorer leur consommation d’électricité. L’autre changement majeur est celui où un nombre de plus en plus important de consommateurs produiront eux-mêmes  une partie de l’énergie électrique qu’ils consomment. Hydro-Québec est déjà en mouvement vers cette transition et se prépare au futur.

Plusieurs projets sont mis de l’avant à Hydro-Québec pour prendre le virage. À titre d’exemple, l’Institut de recherche d’Hydro-Québec a construit deux maisons-types à son laboratoire de Shawinigan pour les équiper de systèmes de gestion de l’énergie dernier cri. Capteurs et sondes de toutes sortes, équipement de domotique sophistiqué, panneaux solaires pour produire soi-même de l’électricité, borne bidirectionnelle de recharge de véhicule électrique qui permet d’utiliser la batterie de votre véhicule en cas de panne d’électricité dans votre secteur, etc.

Hydro-Québec se lancera à partir de la fin de 2020 dans la production industrielle d’énergie électrique à partir de panneaux solaires. Deux grandes centrales solaires sont actuellement en construction. Leur exploitation a pour but de tester cette technologie et sa performance dans les conditions climatiques québécoises. Elle vise aussi à évaluer l’impact de ces centrales solaires sur le réseau de transport d’électricité.

Hydro-Québec fait aussi sa part dans le développement de matériaux de batteries rechargeables pour le stockage d’énergie. Les batteries peuvent être principalement utilisées à deux fins : stockage d’énergie en petites ou grandes quantités pour les clients résidentiels, commerciaux ou industriels ou encore pour les véhicules électriques. D’ailleurs, le Québec est la province canadienne où la progression des ventes de véhicules électriques est – et de loin – la plus fulgurante.

En outre, Hydro-Québec mène actuellement une expérience dans la localité de Quaqtaq, située à la limite nord-ouest la baie d’Ungava. Le projet vise à évaluer le remplacement d’une partie de la production de la centrale électrique au diesel du village par des panneaux solaires et à en évaluer la performance et les coûts.  Ceci s’inscrit également dans une stratégie de réduction d’émission des gaz à effet de serre produite par les centrales au diesel alimentant en électricité les communautés éloignées.

Ces projets d’innovation, de même que quelques autres seront couverts durant la présentation.

 

Achetez vos billets
Jean-Pierre Tardif, Hydro-Québec

Jean-Pierre Tardif est à l’emploi d’Hydro-Québec depuis plus de trente ans et depuis  une quinzaine d’années à l’Institut de recherche situé sur la Rive-Sud de Montréal. Son titre de conseiller en communication l’amène à faire de la vulgarisation scientifique sur les grands enjeux techniques de l’entreprise et sur ses projets d’innovation technologique.